Accueil Infos pratiques Tourisme et transformation numérique quand le tourisme devient numérique

Tourisme et transformation numérique quand le tourisme devient numérique

122
0
PARTAGEZ !

Déjà dans un article précédent de notre blog, nous avons abordé la question du  tourisme numérique, analysant sa pertinence par rapport à l’ensemble, et nous avons conclu qu’avec le recul  le tourisme et la transformation numérique sont désormais deux réalités destinées à devenir de plus en plus liées et inséparables. 

Aussi parce que cette combinaison est très pratique d’un point de vue économique, puisque, comme nous le verrons, la transformation numérique offre de nombreux outils utiles et efficaces à appliquer aux différents aspects de l’activité touristique. 

Pour s’en rendre compte, il suffit de décomposer ce compartiment et vous verrez comment  la transformation digitale impacte ce secteur à tous les niveaux. 

Après tout, lorsqu’il s’agit de tourisme et de transformation numérique, il faut faire très attention à une erreur très courante, à savoir celle de simplifier à outrance : le phénomène, en effet, ne s’arrête pas à la simple numérisation des réservations ou à la recherche de destinations et vols en ligne. 

Au contraire,  toute l’expérience est transformée du début à la fin ; et si vous souhaitez élargir encore plus le champ, certains services que proposent les structures ainsi que les protagonistes de cette expérience se transforment également : les touristes eux-mêmes. 

Mais allons dans l’ordre et voyons comment la transformation numérique a « révolutionné » pratiquement toutes les phases de l’expérience touristique, tandis que nous vous renvoyons à cet article où nous avons illustré les 6 tendances numériques du secteur du voyage, pour un voyage vers le futur.

Les phases d’une expérience 

Si ce qui précède est vrai, c’est-à-dire que les effets de la transformation numérique affectent tous les aspects du tourisme, alors il est légitime de se demander à quoi ces phases sont mentionnées. 

Par rapport au passé, en effet, le parcours client du touriste moyen a changé et peut être distingué en  trois moments différents:

  • la phase de pré-réservation ;
  • la phase du séjour ;
  • la phase post-voyage.

Comme nous le verrons, ces trois parties ont été « affectées » par la transformation numérique, qui les a progressivement modifiées, également grâce à la diffusion de solutions numériques spécifiques pour chacune de ces phases. 

La phase de pré-réservation 

Commençons par analyser la première phase qui, à certains égards, est celle où les effets de la transformation numérique sont les plus évidents, puisqu’il s’agit de la phase de recherche et de réservation. 

Il est désormais bien établi, en effet, que  la plupart des touristes, lorsqu’ils recherchent une nouvelle destination pour leur voyage, se laissent influencer par internet et les réseaux sociaux. 

Dans un certain sens donc,  internet a pris la place du bouche à oreille entre amis et connaissances : après tout, dans un contexte comme celui du numérique, où la relation entre pairs est poussée au maximum, l’opinion de « qui est déjà allé » a le même poids qu’un avis obtenu auprès d’un guide ou d’une agence de voyage. 

Une autre manière dont la transformation numérique se manifeste dans la phase de pré-réservation est  l’amplification de l’effet d’imitation entre utilisateurs, qui s’opère grâce aux réseaux sociaux. 

En effet, les réseaux sociaux jouent souvent un rôle clé lorsque les gens doivent choisir la destination de leur prochain voyage. 

Pour le confirmer, ce sont encore une fois les statistiques : il a été constaté que  86 % des personnes étaient intéressées par une destination particulière après avoir vu la photo d’autres utilisateurs en vacances à cet endroit précis. 

Le pourcentage, entre autres, augmente jusqu’à 92% si l’on considère les réponses de la génération Z. 

Et la capacité d’influence des médias sociaux est telle que passer de l’intérêt aux faits est un instant : dans le cadre d’un même entretien,  plus de 50% des personnes interrogées ont confirmé avoir réservé et organisé des voyages sur la base de vidéos et photos vues sur les profils d’amis, de proches, de connaissances ou de simples contacts numériques . 

À y regarder de plus près il n’y a rien d’étonnant dans ces données, sinon l’existence stable de certains nouveaux métiers ne s’expliquerait pas, comme celui du blogueur voyage, créateur de contenus voyage en tous points qu’utilisent de nombreuses entreprises et opérateurs du secteur. montrer leurs installations et les services offerts. 

De même, si les médias sociaux n’étaient pas un outil aussi efficace, on ne comprendrait pas pourquoi en 2018  près  de 80% des opérateurs du secteur marketing ont utilisé Facebook Ads et pourquoi ils ont déclaré avoir déjà prévu une augmentation des investissements sur cet outil publicitaire pour le année 2019. 

La phase d’achat 

En poursuivant l’analyse, il est facile de voir comment la transformation numérique a également changé le moment où vous achetez un billet, réservez une chambre, achetez une expérience. 

Le premier aspect que l’on remarque est sans doute celui de la « désintermédiation ». 

Ce que cela signifie : il est désormais courant pour la plupart des voyageurs, touristes ou travailleurs, de réserver leur voyage en toute autonomie, sans avoir besoin d’une présence humaine. 

En effet, on a calculé qu’en un an  plus de 140 millions de personnes utilisent internet pour réserver leurs vacances et autres activités touristiques, avec une nette préférence pour le smartphone, qui est désormais un outil irremplaçable pour tout touriste. À l’appui de ce qui a été dit, il suffit de penser que rien qu’en 2018,  82 % des voyages ont été réservés via un site Web ou une application pour smartphone sans aucune intervention humaine.  

Qu’est-ce que ça veut dire? 

Qu’internet  est la nouvelle vitrine dans laquelle être stratégiquement présent  pour être sûr d’attirer le plus grand nombre. 

Précisément pour cette raison, à la suite de ce nouveau comportement stimulé par la transformation numérique, les opérateurs qui souhaitent rester compétitifs ont commencé à travailler sur leur  présence numérique, qui est désormais devenue fondamentale sur le plan stratégique. 

En ce sens, il n’est pas surprenant que  de nombreux opérateurs du secteur aient ouvert leur propre profil sur les principaux réseaux sociaux  (Facebook, Instagram, parfois même Twitter) afin d’être connus des utilisateurs et d’offrir un canal direct pour les questions et les éventuelles réservations. . 

Parmi celles-ci, il y a même des structures en vue, qui opèrent dans  le secteur du luxe, témoignant d’un changement de mentalité qui voit les médias sociaux comme un outil incontournable, qui ne « baisse » pas du tout le positionnement d’une activité quelconque. 

L’importance acquise par internet dans la phase de réservation est telle que même les géants du tourisme digital ont partiellement modifié leur business afin de « profiter » de cette tendance.  Si vous cherchez une agence digitale pour créer un site pour votre agence touristique ou gérer les compagnes sociales, pensez à edana.

Laisse une réponse